Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Extrait du guide de visite de Bellou, établi par Marion pour le compte de l'Office de Tourisme.
La rue de l'Huisne est un tronçon de la Route Royale.

Maison de l’ancien charron/tonnelier (n°41)  A côté de l’actuel restaurant « Le bon laboureur », vous pourrez remarquer l’ancienne maison du charron/tonnelier. Bellou-sur-Huisne accueillait au siècle dernier cet artisan, Monsieur Dougère, installé ici à partir de 1905. Il vend son fonds de commerce à Monsieur Durand dans la deuxième moitié du XXème siècle. Cette belle maison comportait une partie habitation et une partie atelier transformée aujourd’hui en garage. Sur la façade de l’atelier, on peut toujours apercevoir sur les linteaux des fenêtres les inscriptions « Charronnerie » et  « Tonnellerie ». Au premier étage de la maison, un grand grenier servait de réserve à farine.

Maison de notable (n°18)  Au milieu du XIXème siècle, de nombreux fermiers vont faire fortune grâce au commerce du cheval percheron notamment aux Etats-Unis. Devenus riches, ils vont faire construire de belle demeures afin d’afficher leur ascension sociale. Beaucoup de maisons dans le Perche témoignent de cette période : maison en pierre de taille, non mitoyennes situées le plus souvent au cœur d’un grand parc, goût pour la symétrie, grand perron, parfois utilisation de l’ardoise pour la toiture (grand luxe car on devait la faire venir par la voie ferrée). La propriété des Aveline présente les caractéristiques des habitations de cette période avec sa façade en pierre de taille, elle a conservée une petite maison préexistante située au départ sur un terrain agricole.

Ancienne grange (à côté de la bibliothèque)  Sur cette ancienne grange on peut remarquer une belle base en silex traditionnelle de l’habitat percheron. Ce dernier présente toujours un enduit plein qui est une manière de protéger la pierre calcaire utilisée, très sensible aux écarts violents de température et au gel. Le soubassement en silex empêche l’humidité du sol de remonter dans le mur. Le mortier est constitué ici d’un mélange de chaux et de sable de rivière de l’Huisne (qui présente de gros grains de silice). Ce bâtiment représente à lui seul « l’esprit » de l’habitat percheron : se servir des matériaux à portée de main, à savoir le sable de la rivière la plus proche, la chaux et le calcaire extraits des sols du territoire. Le sable local donne donc la couleur de l’enduit du bâtiment ; il n’y a donc pas une couleur unique mais une multitude de couleurs d’enduits dans le Perche.

Tag(s) : #Bellou Patrimoine, #Bellou sur Huisne, #Bellou sur Huisne Patrimoine, #Coeur du Perche, #Patrimoine du Perche, #Rémalard en Perche, #route royale Perche

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :