Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lorsque j’entends tinter les cloches de notre église, je ne puis m’empêcher d’imaginer cette journée de juin 1878, où furent inaugurés les nouveaux fonts baptismaux de l’église St Paterne, imaginés et mis en œuvre par le curé d’alors, le très actif A. L'Héréteyre.

 

Dès l'entrée de l'église, on est intrigué par une petite plaque de pierre hexagonale fixée sur le mur, rédigée en latin, qui remercie le Dr Martin pour ces fonts, offerts par lui à la paroisse en souvenir de son baptême le 30 juin 1848, en l’église de Bellou.

 

Dans le cadre des grandes transformations de l’église de Bellou sur Huisne, entre 1854 et les années 1900, la petite porte d’origine de l’église, au Nord, fut comblée au profit de la création ex nihilo d’un porche de style roman sur le pignon Ouest, inspiré de celui d’ Autheuil au Perche.

A l’intérieur du bâtiment, l’emplacement ainsi libéré dans l’épaisseur du mur fut utilisé pour réaliser une niche sculptée, surmontée d’une rotonde, et encadrée de colonnes, le tout en pierre blanche.

C’est dans cette niche que le curé décida d’implanter de nouveaux fonts baptismaux en 1878.

A l’emplacement de l’ancienne porte, à l’extérieur du bâtiment, on conserva l’arcature romane pour y installer une croix, dont le fut en grès roussard proviendrait du cimetière, qui à cette époque entourait encore l’église.

Un descendant de François MARTIN, M. Yves MARTIN, nous a contactés pour en savoir plus sur cette plaque, dont la photo a été publiée sur notre blog (page "Eglise de Bellou: le petit patrimoine"). Il nous a permis d’aller plus loin dans la connaissance de ce personnage et des frères L'Héréteyre, Alphonse curé de Bellou et Isidore, curé-doyen de Regmalard.

François Jacques MARTIN est né à Bellou sur Huisne le 28 juin 1848, fils de François Martin, garde du moulin à Regmalard, et de Marille Beaumont.

Soutenu financièrement par son oncle François Jacques Beaumont, curé de St Ouen de la Cour , il poursuit de brillantes études de médecine à Caen et à Paris, et devient "docteur -médecin" à Chartres.

Il se marie et s’installe à Lèves, en périphérie de Chartres, en Eure et Loir, dont il deviendra maire de 1900 à 1912 et conseiller général du canton de Chartres.

Il décède à Lèves le 27 novembre 1912, et son inhumation a lieu au cimetière de Bellou le 30 novembre.

Mais ce que nous a surtout apporté M. Yves Martin, ce sont des échanges épistolaires, signés du curé de Bellou, sur la genèse du petit monument.

Mais par contre, pour obtenir les moyens financiers afin de réaliser la chaire de Regmalard, M. le curé-doyen utilisera, lui, flatterie, petit chantage affectif, appel aux souvenirs d’enfance. Tout est bon pour obtenir du Dr Martin les 500F qui permettront de mener à bien la réalisation de cette chaire!

A suivre...

Documents Y. Martin, Bellou Pat' et Wikipédia
Documents Y. Martin, Bellou Pat' et Wikipédia
Documents Y. Martin, Bellou Pat' et Wikipédia

Documents Y. Martin, Bellou Pat' et Wikipédia

Petits mystères de Bellou...
Tag(s) : #Bellou sur Huisne, #patrimoine religieux Orne, #église Saint Paterne, #fonts baptismaux XIXé s, #Dr François Martin, #Martin François, #Mairie de Lèves 28