Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il se trouvait sur la route de Viantais, qui relie la route royale à la route départementale allant du Haut Chêne à Verrières. Ce château disparut dans un incendie en 1927. Il n'en reste (propriété privée) que quelques fondations.

L'atlas de Trudaine (1747) porte mention de l'"allée du château de Vientès", qui débouche sur la route royale à hauteur des Marres.

L'ancien château de Viantais, avec ses pavillons et ses fossés, était semble-t-il, assez remarquable. Le 31 juillet 1815, après la défaite napoléonienne, les armées prussiennes présentes dans l'Orne, pillèrent complètement le château. Après cela, le lieu fut certainement abandonné, et vendu en 1820 à Ange Dutemple de Beaujeu, qui pensait y trouver un trésor : il démolit le vieux château et combla les fossés, et s'y livra à diverses expériences agronomiques.

La maison, reconstruite au XIXe ne présentait pas de caractère architectural particulier : un plan rectangulaire, une belle toiture et un beau fronton triangulaire, dans le goût de l'époque. Il fut acheté en 1838 par la famille Bonnin de la Bonninière de Beaumont. Le château sera à nouveau dévasté par les Prussiens lors de la guerre de 1870.

Ce qui caractérisait Viantais, c'était avant tout son site, dominant un vallon verdoyant, des étangs et des bois. Il est noté dans "Le Perche pittoresque" (ed. du Syndicat d'iniative du Perche, à Nogent le R., 1923) que les terrasses étaient connues pour leurs camellias arborescents en pleine terre. Quelques cartes postales sont visibles aux Archives départementales d'Alençon et deux photos anciennes sur le site du Ministère de la Culture.

Tag(s) : #Bellou sur Huisne, #Bellou sur Huisne Patrimoine, #Patrimoine du Perche, #route royale, #Château de Viantais, #Viantais, #Atlas de Trudaine